ARTICLES
corona oho

LA BATAILLE CONTRE LE CORONAVIRUS

Tous nos magasins sont désinfectés pour vous accueillir dans les bonnes conditions sanitaires.

Le CORONAVIRUS

Une transmission environnementale

Un des facteurs de transmission les plus importants semble être le contact des mains avec des surfaces infectées puis avec la bouche, le nez ou les yeux. En fonction des températures et du taux d’humidité, le virus peut survivre quelques heures, voire quelques jours, sur diverses surfaces si elles ne sont pas désinfectées. Des études sont en cours pour préciser ces données.

C’est pourquoi il est essentiel d’éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche (qui sont des portes d’entrée possibles du virus dans votre organisme) avec des mains sales. Les mesures dites “barrières” sont donc indispensables pour limiter l’impact du virus : se laver fréquemment les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique, éternuer ou tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, ne pas se serrer la main, ne pas faire la bise pour dire bonjour

Quels sont les symptômes du Covid-19 ?

Les symptômes les plus courants du virus sont la fièvre et une toux sèche. Certaines personnes peuvent également souffrir de courbatures, de maux de tête, d’une sensation d’oppression ou d’essoufflement. Ces symptômes évoquent une infection respiratoire aiguë ou des anomalies pulmonaires détectables radiologiquement. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer “une détresse respiratoire, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multi viscérale pouvant entraîner la mort”, indique le ministère de la Santé.

Pour rappel : la maladie reste bénigne dans 80 % des cas ; elle est grave dans environ 15% des cas et critique dans 5% des cas.

Y a-t-il des personnes à risque de développer une forme plus sévère de la maladie ?

Les informations disponibles suggèrent que le virus peut causer des symptômes similaires à ceux d’une grippe modérée,

mais aussi des symptômes plus graves. Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes présentant des maladies chroniques pré-existantes (hypertension, maladies cardiovasculaires, diabète, maladies hépatiques, maladies respiratoires…) semblent plus susceptibles de développer des formes sévères, de même que les personnes âgées et immunodéprimées.

Comment traiter une infection au nouveau coronavirus ?

Le traitement est dit symptomatique (il vise à soulager les symptômes) : médicaments contre la fièvre (paracétamol)…

Dans les formes sévères, les personnes malades peuvent recevoir des antibiotiques lorsqu’une co-infection bactérienne est présente, être mises sous assistance respiratoire…

Les anti-inflammatoires déconseillés

Pour faire baisser la fièvre, le ministère de la Santé déconseille de débuter un traitement à base d’anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone…) ou d’aspirine : la prise de ce type de médicaments “pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection“. La prise de paracétamol doit être privilégiée.

Les personnes déjà sous anti-inflammatoires en raison d’une maladie chronique ne doivent pas interrompre leur traitement sans avis contraire de leur médecin.

Pour rappel, la prise de paracétamol ne doit pas dépasser 60 mg/kg/jour chez l’enfant, 3 g par jour chez l’adulte. “En cas de surdosage, il peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles.